Cette année chez Javry, nous choisissons un sapin de Noël écolo ! Si ce n'est pas déjà fait pour vous, les fêtes approchent et il est temps de se préoccuper du traditionnel sapin de Noël. Mais comment bien choisir son sapin ? Surtout, quelle est l’alternative la plus respectueuse de l'environnement et la plus responsable ? Javry vous donne quelques conseils pour un sapin de Noël écolo…

La première grande question : un vrai ou un faux sapin ?

Chaque année, c’est le même débat: opter pour un vrai sapin et avoir des épines qui traînent dans le salon ou opter pour un sapin artificiel qui perd un peu de son charme ? Pour commencer, il est bon de savoir qu’un sapin artificiel est sensé être réutilisé pour une durée de 3 à 6 ans selon les modèles.
sapin de Noël
Le problème de ces sapins artificiels est qu’ils sont très polluants. Ils sont fabriqués à partir de matériaux tels que le PVC ou le plastique. Selon l'ADEME (l'Agence française de l'Environnement et la Maîtrise de l'Énergie), il faudrait plus au moins 20 ans pour annuler l’impact environnemental d’un sapin de ce genre ! De plus, même si ces sapins sont censés tenir entre 3 et 6 ans, ils sont rarement rentabilisés. Comptez les déménagements, les branches perdues, les petits aléas de la vie, ces sapins ne “survivent” pas plus de 3 ans. Ne parlons pas de la main d’oeuvre bon marché qui les fabrique dans des conditions éthiques et sociales inconnues… L’idéal serait donc de se diriger vers un sapin naturel.

Privilégiez le circuit court

Contrairement au sapin artificiel non-recyclable, le sapin naturel est biodégradable. D’ailleurs, savez-vous que la Wallonie est le 3e producteur de sapins de Noël en Europe ? Nous produisons environ 4 millions de sapins en Wallonie pour les fêtes ! Il est donc conseillé d’opter pour le circuit-court et de choisir un sapin belge.

Nouveau : des sapins labellisés “véritables”

On entend parler d'agriculture responsable et même de sapins BIO. En Belgique, la certification bio n’existe pas à proprement parler. L’Union Ardennaise des Pépiniéristes (UAP) a créé un label pour nos sapins wallons. Cette année, nous trouverons des "véritables". Ils auront d’ailleurs une étiquette "Sapin Véritable".

Le but est de repositionner le sapin wallon par rapport à ses concurrents européens. Les arbres étiquetés "véritables" devront respecter les critères de qualité du cahier des charges de l’UAP. On retrouve dans ce cahier des caractéristiques comme l’interdiction d’exportation de mottes de terre, l’interdiction d’utilisation d’herbicides lors des 2 dernières années de culture ou encore le recours, de façon optionnelle, à des chevaux de trait pour le nettoyage et le fauchage mécaniques des parcelles.

sapin véritable

Après Noël, on fait quoi ?

Diverses options existent lorsque vous voulez vous débarrassez de votre sapin naturel :
  • Redonner une seconde vie à votre sapin ! Si vous avez convenablement entretenu votre arbre durant les fêtes, vous pourrez le replanter dans votre jardin, sans doute l’alternative la plus écologique.
  • Consulter votre calendrier de collecte pour analyser les alternatives proposées par votre commune. En janvier, de nombreuses communes organisent une collecte de sapins de Noël.

Vous pouvez aussi amener votre sapin dans un Recyparc. Pour trouver le point de collecte le plus proche, utilisez leur outil en ligne ! Bien choisir son sapin, c'est une chose, le décorer, une autre ! N'hésitez pas à lire notre dernier article proposant des idées de décorations de noël pour décorer votre sapin de manière plus responsable.