Le Pérou... Ce pays est riche en histoire, en lieux cultes et emblématiques et en paysages les plus magnifiques les uns que les autres. Situé en Amérique du Sud, entre l'Equateur et la Bolivie et couvrant une partie de la forêt Amazonienne, le Pérou est l'un des plus grands producteurs de café !

Curieux.se d'en apprendre un peu plus sur l'histoire du café au Pérou ? C'est juste en-dessous. :)

L'histoire du café péruvien en 4 dates clés

La café avait été introduit pour la première fois au Pérou entre 1740 et 1760. A cette époque, la vice-royauté du Pérou (un des deux principaux districts administratifs créé par la couronne de Castille) couvrait une superficie plus importante que celle du pays d'aujourd'hui.

Le café n'était consommé que localement. Ce n'est qu'après 100 ans, soit vers 1887 que les premières exportations de café avaient eu lieu.

La production de café s'était accélérée vers les années 1900 pour une raison économique : le gouvernement péruvien avait décidé d'octroyer deux millions d'hectares de terres pour rembourser un prêt qui avait été accordé par le gouvernement britannique. Dès lors, un quart de ces terres avaient été consacré à diverses plantations dont le café. 

Vers 1970, la croissance de la production du café s'était paralysée. En effet, le gouvernement de Juan Velasco avait introduit des lois qui avaient fait souffrir la qualité du café et la position du Pérou sur le marché. Les guérillas de cette époque avaient détruit les cultures et chassé les agriculteurs de leur terres. 

Depuis, des organisations non gouvernementales, telles que le commerce équitable, ont comblé le vide laissé par l'industrie péruvienne du café. Une grande quantité de café péruvien est dorénavant certifié CE (le marquage CE prouve que le produit a été évalué et qu'il répond aux exigences européennes en matière de sécurité, de sante et de protection de l'environnement).

Le saviez-vous ?

D'abord, quelques chiffres :

  • En 1980, on comptait 62 000 hectares de terres consacrées au café. Aujourd'hui, ce n'est pas moins de 95 000 hectares !
     
  • Seulement un quart des cent mille producteurs du pays sont membres de coopératives. Or, il faut savoir que seules les coopératives peuvent être certifiées "Fair Trade". (Saviez-vous que Javry est membre de la Belgium Fair Trade Federation ?)

Ensuite, la production :

  • En 2013, le rendement de la récolte du café était très positif. Paradoxalement, c'est entre 2013 et 2014 que le Pérou avait le plus souffert de la rouille des feuilles de café, ce qui mettait en péril la stabilité de la production de café.
     
  • La production de café biologique au Pérou est très developpée malheureusement elle donne rarement une meilleure qualité que le café classique. La conséquence de cette qualité amoindrie est de faire baisser les prix payés aux autres agriculteurs même si ceux-ci produisent un café de meilleur qualité.

Concernant le profil gustatif du café péruvien, il est d'une acidité douce avec un goût "vif" tout en gardant un corps léger 

Problème d'infrastructure

Le Pérou pourrait être encore plus performant dans sa qualité de production de café. Cependant, les fermes sont généralement situées loin des moulins. Le résultat ? Le café voyage trop longtemps avant d'être enfin traité. Et nous savons tous que la fraicheur du café est plus qu'importante. (D'ailleurs, en plus d'acheter un café frais, il est important de bien le conserver).

 

Les 4 principales régions de culture du café

Et Javry dans tout ça ?

Notre café biologique Condor vient du nord du Pérou ! Plus précisément, il est produit dans le terroir du Huabal, à l'extrême Nord du Pérou, près de la forêt équatorienne.

Le Condor est produit par la coopérative Coopagro qui regroupe environ 650 producteurs. L'objectif de cette coopérative est d'aider les producteurs de café à produire du café de meilleure qualité de manière durable et pérenne.

Vous souhaitez en savoir plus sur le Condor et la coopérative Coopagro ? C'est par ici. :)