Javry coffee supplier

Cafés importés à la voile

Décarboner le café au maximum : c'est la mission que Javry s'est assignée. Cette fois, on s'attaque à son transport, et importons bientôt 4 cafés en voilier-cargo.

Pour ne rien manquer de l'aventure et être les premier.es à profiter de ces cafés, inscrivez-vous à la newsletter :

Deux emails par mois. 

Les avantages

Pourquoi transporter notre café à la voile ?

Transport le plus décarboné

Le voilier cargo produit 90% moins de CO2 qu'un porte-conteneur conventionnel sur la même route. C'est le transport le plus décarboné à ce jour.

Energie responsable

Le vent est une source d'énergie inépuisable, abondante et prédictible.

Qualité protégée

Le café est transporté dans des cales dédiées, garantissant une température et un taux d'humidité idéaux pour sa conservation.

Le mot des fondateurs

Ensemble, décarbonons le café

Avec Javry, depuis 2015, Pierre-Yves et Maxence font le pari d’œuvrer pour du café aussi bon dans les tasses que pour les producteurs et pour la planète. Le café est un plaisir (certains diront même un besoin !) qui est loin d’être anodin d’un point de vue éthique et écologique.

Chaque jour, nous travaillons donc pour favoriser une production et une consommation plus vertueuses et éthiques.

Acheminer du café à la voile est un des enjeux clef ! Cela permet, entre autres de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Pour vous transmettre les tenants et aboutissants de ce projet, on a donc mis en place une newsletter qui vous permet de suivre ce beau périple tout au long de 2024.

Vous l’avez compris, on ne se contente pas de vous proposer du café importé à la voile, on vous embarque dans un projet sociétalement positif qui nous tient particulièrement à coeur.

Maxence & Pierre-Yves en mer !
Disponibles à partir d'octobre

Nos cafés importés à la voile

Granja Fabrica

Colombie

🆕 Ce café biologique de haute altitude est issu de variétés anciennes. Cultivé par 240 familles indigènes sur des terroirs protégés, ce café reflète l’engagement écologique de ces communautés, offrant l’un des meilleurs cafés de Colombie.

Mirim

Brésil

🆕 Avec ce café, les caféiculteurs valorisent la totalité de leur récolte. Les grains qui composent ce café sont jugés trop petits pour les standards habituels, et seraient en principe jetés. Ils sont pourtant parfaitement utilisables ! 

Nguvu

Brésil

En 2025, la composition de notre classique Nguvu change – mais reste un must pour les amateurs d’espresso ! Ce riche assemblage sera issu à 100% du Brésil et 100% importé à la voile, et associera un bel Arabica et un puissant Robusta. 

Bob-O-Link

Brésil

Le café Bob-O-Link est cultivé par des petits producteurs d’Espirito Santo. Sa traçabilité et sa durabilité en font un café d’exception, qui se retrouve dans le goût et la qualité en tasse. 

La comparaison

L'impact des transports

Transport conventionnel

Temps de trajet

30 à 45 jours

Impact sur la qualité 

Surchauffe de la marchandise et infiltrations d’eau dans les conteneurs

Impact CO2 du trajet

20g de CO2 émis par km et par tonne

Impact sur les océans

Transport en voilier-cargo

Temps de trajet 

20 jours en moyenne

Impact sur la qualité 

Transport par cales dédiées où l’environnement est contrôlé

Impact CO2 du trajet

2g de CO2 émis par km et par tonne 

Impact sur les océans

Aucun 🐋💙

Un projet de longue haleine

Les étapes

2022 : première traversée en goélette

Très tôt, on fait le pari de transporter notre café à la voile. A l’époque, ça nous coûte 5€ par kilo de café : une aberration quand on sait que par cargo conventionnel, le coût de transport est de 0,24€ par kilo. Mais on croit en cette solution, et l’investissement de départ est nécessaire pour tester la solution et faire avancer les choses. 

 

Ce premier bateau est une goélette centenaire. 

2023 : Construction du voilier-cargo

Après ces premières traversées réussies, TOWT, notre transporteur, passe à la vitesse supérieure avec la construction d’un voilier-cargo qui peut transporter jusqu’à 1100 tonnes de marchandises.

Nous suivons sa construction de près.

Août 2024 : première traversée du voilier-cargo

Le voilier cargo quittera le port de Santa Marta au nord de la Colombie en août. A son bord, des sacs de café vert Granja Fabrica, cultivé dans la région de Tolima.

 

Cette fois, le transport nous coûte 1€ par kilo, soit 5 fois moins qu’en 2022. 

Septembre 2024 : Arrivée du café au port du Havre

Le Granja Fabrica arrivera au port du Havre en septembre, où on l’attendra avec impatience ! Après son arrivée au Havre, il prendra le chemin de notre torréfacteur artisanal dans les Ardennes et sera mis en sachets.

 

Inscrivez-vous à notre newsletter spéciale voile pour ne pas manquer son arrivée ! 

Octobre 2024 : Arrivée dans vos tasses

Votre café fraîchement torréfié arrivera dans vos tasses après son grand voyage.

 

2025 : Elargissement de notre gamme à la voile

Notre objectif est d’importer 50% de notre gamme de café à la voile en 2025.

Mettez les voiles !

Inscrivez-vous à la newsletter sur le projet de transport de café à la voile pour suivre la traversée du café, être les premier.es être au courant de son arrivée, et en apprendre plus sur la décarbonisation des transports de marchandises. 

FAQ

Questions fréquentes

Prenons le temps de rentrer dans les détails. D’abord, pour une question de protection de l’environnement :

 

  • Emission de CO2 : En termes d’impact strictement CO2 par tonne par km, le transport maritime est souvent décrit comme le moyen de transport le plus efficient. C’est sans compter les autres impacts majeurs. 
  • Fuel lourd : Les navires consomment du fuel lourd, résidu du raffinement du pétrole. C’est un carburant très visqueux, dont la combustion incomplète (la fumée noire) génère plus de 20% des émissions de dioxyde d’azote et de soufre (pluies acides, maladies cardio-respiratoires, eutrophisation des zones maritimes), et est fortement contributif à l’émission du black carbon (fine pellicule noire, qui noirci les bâtiments des villes polluées). Un porte conteneur consomme 200 000 L de fioul lourd par jour. 
  • Pollution sonore : Le niveau sonore du trafic du commerce maritime se situe entre 170 et 190 dB, soit près de 2 fois plus que le niveau autorisé en boite de nuit (102 dB), provoquant des réactions physiologiques sur les espèces maritimes et des changements de comportement. Source : NDRC.com
  • Impact sur la biodiversité : Le ballastage des navires (eau pompée dans les soutes pour stabiliser les énormes navires) est un vecteur de transfert et de propagation d’espèces envahissantes menaçantes d’une partie du monde à une autre.
  • Emission de déchets : On estime la perte de conteneurs en mer à environ 1566 par an selon le World Shipping Council, qui deviennent un danger pour la navigation, sans parler de la quantité de déchet flottant à la surface, ou coulant au fond des océans.  
 
Ensuite, la législation évolue et les entreprises comme la nôtre doivent s’adapter. 
  • Le coût d’une tonne de CO2 (la fameuse taxe carbone) est passé de 30 euros en février 2021, à 80 euros en juillet 2023, pour atteindre 100 euros en mars 2023, soit une multiplication par 3. Le système des quotas carbone s’est élargi au transport maritime depuis cet été. Il suffirait que ce montant soit multiplié à nouveau par 2, en s’établissant à 200 euros la tonne, et le coût du transport à la voile deviendrait moins cher que son équivalent carboné. Le prix du transport impacte le prix final du produit pour les consommateurs. Nous cherchons donc la meilleure solution pour continuer à proposer du café éthique et écoresponsable à un prix qui reste juste.

Non. Le transport à la voile est le moyen de transport le plus décarboné à ce jour. C’est la raison laquelle nous nous nous investissons dans le projet.

 

 

Mais sa construction a un impact carbone. Elle s’élève à 1800 tonnes pour une durée de vie de 25 ans. Un porte-conteneur classique émet 90 000 tonnes pour sa construction, également pour une durée de vie de 25 ans. 

 

 

En moyenne, sur l’entièreté du cycle de vie de ces deux types de bateaux et sur une route similaire à celle de Santa Marta au port du Havre : 

  • Un porte-conteneur va émettre 80gr de CO2 par kilo de marchandise transportée
  • Le voilier-cargo va émettre 13gr de CO2 par kilo de marchandise transportée. 
 
Le voilier-cargo est donc la meilleure option actuellement. 

En voilier-cargo, elle est en moyenne de 20 jours. Le voilier-cargo fait un trajet direct entre le port de départ et le port d’arrivée. 

 

En porte-conteneur conventionnel, il faut entre 35 et 40 jours. Pour être rentable, le porte-conteneur doit passer par plusieurs ports et prend donc plus de temps malgré une vitesse plus rapide.

 

 

La durée du trajet a une impact sur la fraîcheur du café. Plus le trajet est rapide, mieux c’est.

  • Le bateau est équipé d’un logiciel de routage, dont l’objectif est d’optimiser la route du voilier pour aller chercher des vents porteurs. Ce logiciel permet de prendre la meilleure traversée. 
  • Si la route passe par des zones sans vent, il faudra utiliser le moteur pour arriver à temps au port de départ. 
  • D’après les statistiques de vent pour les 20 dernières années, le vent est stable.
  • Oui, il y a 2 moteurs diesel.
  • C’est obligatoire d’en avoir un sur les voiliers, et encore plus sur ceux de transport de marchandises ! Le bateau entre et sort des ports par moteur. 

Le transport n’est qu’une étape de la vie du café. Il est important de souligner que nous faisons des efforts tout au long de son cycle de vie.

 

  • Sourcing : nous travaillons en direct avec les producteurs de cafés et établissons des relations sur le long-terme. Ils sont rémunérés de façon juste pour leur travail.
    Plus d’informations sur le sourcing chez Javry →
  • Techniques d’agriculture : nos producteurs s’inscrivent dans une démarche d’agriculture durable. 50% de nos café sont issus de l’agriculture biologique et labellisés BIO par l’organisme de contrôle Certicys. 
  • Packaging : nos emballages sont éco-responsables. 
  • Economie circulaire : nous offrons une seconde vie au machines à café. 
  • Vie quotidienne de l’entreprise : nous effectuons un bilan carbone de notre entreprise avec l’équipe de Tapio, qui nous permet de connaître notre impact et d’établir des objectifs concrets pour le réduire. 
    Découvrir nos engagements écologiques
 
 
Retour en haut