Dans l'article précédent KPI, metrics et mesures : ce que vous devez savoir, je décortiquais avec vous les définitions respectives de ces 3 termes importants. Pour faire suite à cette partie assez théorique, je vous invite à entrer dans la pratique et à répondre aux trois questions suivantes : pourquoi faut-il mesurer son projet ? Que faut-il mesurer ? Et comment doit-on faire ?

Pourquoi mesurer ?

Et plus particulièrement, pourquoi faut-il créer des métriques et sélectionner des KPIs parmi celles-ci ?

1. Mesurer permet de créer des métriques intéressantes relatives à votre projet.

Le problème est que chaque projet peut contenir une infinité de mesures et donc autant (voire plus) de métriques.

2. Créer des métriques permet de visualiser objectivement le statut et la progression de différents processus liés à votre projet.

metrics

Seulement, de la même manière qu’il est impossible de courir plusieurs lièvres à la fois, il est impossible de vous concentrer sur toutes ces métriques en même temps.

3. Définir des KPIs permet de vous concentrer sur les aspects importants de votre projet.

Les KPIs de votre projet doivent donc se compter sur les doigts d’une main. Vu leur petit nombre, vous pourrez les analyser sereinement et comprendre quels paramètres les font réagir. Une fois qu’ils seront maîtrisés, vous pourrez alors définir d’autres métriques comme KPIs et rétrograder les anciens KPIs comme simples métriques.

Sans mesurer, impossible de connaître les processus qui fonctionnent bien ou mal dans votre projet.

Conséquence ?

  1. Impossible de définir des KPIs.
  2. Impossible d’améliorer votre projet.

Envie d’améliorer votre projet ? Commencez à mesurer. Maintenant.

Que faut-il mesurer ?

Dans tout projet, il existe énormément de mesures et autant de métriques. Vous seul(e) pouvez définir, à un moment donné, les métriques qui sont importantes. Ce seront vos KPIs durant une certaine période.

Quelques exemple d’indicateurs (métriques) :

  • Le chiffre d’affaires mensuel de l’entreprise GSK
  • Le nombre de “matchs” sur Tinder par heure
  • Le nombre de downloads de votre app par jour
  • Le chiffre d’affaires de Delhaize par seconde
  • Le nombre de chauffeurs Uber disponibles à bruxelles par heure
  • KPIs ou simples métriques ? Impossible à dire ! Seuls les porteurs des projets respectifs peuvent considérer leurs métriques comme importantes ou non à un moment donné.

    Comment mesurer ?

    Toujours de la même manière ! Puisqu’un indicateur doit être comparable dans le temps, la manière de calculer ou relever les mesures qui le composent ne peut changer au cours du temps.

    Comment être certain(e) que la manière de calculer l’indicateur soit la bonne ?

    En la testant durant une période appelée phase de design. Durant celle-ci, vous pouvez modifier la manière de mesurer l’indicateur afin de le rendre réellement intéressant. Quand vous êtes satisfait(e) de la manière de calculer votre KPI, fixez celle-ci et passez aux phases suivantes de récolte des mesures et d’analyse de celles-ci.

    Voilà, vous savez tout. Enfin, presque. Pour être un as des metrics, encore faut-il ne pas se faire avoir et résister aux tentations auxquels nous sommes tous confrontés à nos débuts.

    Alors, saurez-vous reconnaître les pièges dans lesquels il ne faut pas tomber ?