Le vocabulaire autour du café n'a plus de secret pour vous ? Il est temps de vous inscrire à une séance de cupping pour crâner un peu. On vous a dressé une liste de termes à utiliser pour avoir l'air d'un maître en la matière !

Cet article fait partie d'une série de contenus reprenant le vocabulaire propre au monde du café. Dans cette série, retrouvez également :

Le cupping à l’instar du vin, le café se déguste dans les règles de l’art. On appelle ça le cupping. Cette pratique est destinée à évaluer la qualité du café, en lui attribuant un score de 1 à 100 (100 étant la meilleure note).

Le score c’est la note que l’on attribue à un café, évalué en tasse (donc au goût), contrairement au calcul du grade.

La tasse désigne non seulement le contenant dans lequel se boit le café, mais aussi la couleur du contenu (très fine, bonne, discrète, pauvre, lourde, grossière, suspecte).

Clean lors d’une dégustation on peut noter un café selon sa clarté. Plus il sera clean, moins il contiendra de défauts majeurs, plus il sera qualitatif.

Un grand cru désigne un café réputé pour ses qualités gustatives. Il ne reste plus qu’à savoir comment exploiter son potentiel.

Café de terroir café cultivé et produit selon des méthodes traditionnels, dans des sols riches. Par exemple : du café Javry !

Caféine alcaloïde présent dans le café, le thé et le kola. Outre son effet excitant, la caféine possède d’autres vertus formidables. Certaines études avancent même que le café augmenterait l'espérance de vie.

Arôme c’est l’odeur que dégage un café. Les arômes du café se développent à la torréfaction. Chaque café possède un profil aromatique avec des notes qui lui sont propres, selon la région dans laquelle il a été cultivé. Vous l’imaginez fort bien, le domaine est vaste : on dénombre jusqu’à un millier de composés aromatiques différents. On parle d’arôme floral, boisé, cacaoté, fruité, épicé,...

Caractéristiques d’un bon café :

Complet se dit d’un café parfaitement équilibré tant au niveau des arômes que de l’harmonie en bouche de l’attaque, jusqu’aux notes finales.

Complexe qui offre une multitude de sensations gustatives, qui forme un ensemble aromatique harmonieux.

Corps on dit d’un café qu’il a du corps ou qu’il est corpulent quand il présente une forte puissance aromatique.

Corsé on parle d’un café corsé lorsque son goût est prononcé et qu’il “remplit” la bouche. Tout comme pour le vin, un café corsé a davantage de corps.

Doux café agréable en bouche qui offre une certaine sucrosité mais sans grande explosion d’arômes. (Un café qui pourra par exemple accompagné une pâtisserie fort en goût).

Franc un café franc ne présente pas de défauts majeurs mais pas de complexités aromatiques particulières non plus.

Long tout comme le vin, le café se définit aussi par sa longueur en bouche, c’est-à-dire la durée de persistance de ses arômes à la dégustation.

Persistance comme dit ci-dessus, la persistance est la rémanence que laisse le café en bouche après en avoir avalé une gorgée. Plus elle est longue, plus le café est de qualité élevée.

Moelleux définit un café dont la texture est est élégante et soyeuse. Les cafés moelleux sont très gourmands à la dégustation.

Plein se dit d’un café complet et corsé.

Pointu se dit d’un café avec une fine saveur piquante et acide. Attention : à l’excès, ses arômes peuvent détruire l’équilibre aromatique du café.

Racé on dit d’un café qu’il est racé quand il a du caractère et que ses arômes sont affirmés.

Riche un café aux arômes généreux et au corps étoffé est décrit comme “riche”.

Rond un café rond est non seulement équilibré au niveau des arômes, mais il est aussi gourmand et rempli de douceur.

Suave désigne une douceur légèrement acidulée présente dans le café dégusté.

Caractéristiques d'un mauvais café

Astringent acidité ressentie à la dégustation d’un café. L'astringence se retrouve plus fréquemment dans les cafés robusta et souvent peu souhaitable. En gros, un café avec un goût astringent, n’est pas un bon café.

Acre sensation aigre à l’acidité désagréable lors de la dégustation, souvent conséquente de fèves trop mûres.

Amer à l’inverse d’un café acre, l’amertume signale la présence de fèves immatures.

Brûlé goût d’un café trop torréfié ou pour lequel la mouture n’a pas été adaptée au mode de préparation.

Dur café mal équilibré et désagréable en bouche.

Éventé un café éventé a perdu ses caractéristiques organoleptiques souvent parce qu’il est trop vieux ou oxydé.

Léger un café léger possède des arômes très ronds mais manque d’acidité ou d’apreté (qui en grandes quantité sont elles aussi synonymes d’un café moyen ou carrément mauvais).

Mince (plat ou fade) se dit d’un café sans aucun corps et qui ne contient pas du tout d’acidité.

Envie d'aller plus loin ?

Cet article fait partie d'une série de contenus reprenant le vocabulaire propre au monde du café. Dans cette série, retrouvez également :